Mambo

2009-04-01

COTON

La réduction des surfaces cotonnières américaine se situent dans la fourchette « haute » des attentes à 8.8 millions d’acres. Ce chiffre représente une baisse de 7 % par rapport à la saison précédente.
Malgré des chiffres supérieurs attentes, le marché a connu un fort rebond dans des volumes très importants, permettant le franchissement de résistances techniques.

Ces chiffres plutôt conservateurs à ceux du début d’année démontrent les incertitudes des autorités américaines pour déterminer les choix des producteurs. En effet, les grains dont les cours sont aujourd’hui sur des niveaux « pivot », sont proches d’une meilleure rentabilité par rapport au coton pour lequel la visibilité reste très limitée sur le marché mondial.
 
Ces choix seront aussi déterminés par la politique agricole américaine vis-à-vis des biocarburants. D’ici à 2020, si les Etats-Unis ne changent pas de cap, les USA prévoit de produire près de 120 milliards de litres de bioéthanol contre moins de 30 milliards aujourd’hui. Si l’on tient compte des quantités pléthoriques de grains nécessaires pour tenir les objectifs de production d’éthanol, on peut penser que les surfaces de grains, et notamment de maïs, sont insuffisantes. Cependant, avec un baril proche des 50 Dollars, ces estimations sont elles encore d’actualité ?

L’Euro est sous pression en attendant la réunion de la FED demain et oscille autour des 1.3270 USD/1 EUR. La probable baisse des taux directeurs devrait peser sur la devise européenne et permettre au Dollar de se renforcer.