Actualités Retour

Notre vision du marché coton - 24 avril 2015

L’USDA a créé la surprise hier, en publiant des ventes de cotons américains à l’export au-dessus de toutes attentes. Le rebond des prix a été immédiat et d’autant plus violent qu’il y a de moins en moins de vendeurs en ce moment.

Au Brésil, les disponibilités immédiates se cantonnent à des cotons de qualité inférieure offerts au compte-goutte par les producteurs. L’arrivée de la nouvelle récolte aux alentours de juillet, devrait cependant inciter  les producteurs à vendre leurs stocks afin de  libérer leurs entrepôts. Pour la nouvelle récolte, ils refusent de vendre aux niveaux de prix actuels qui équivaudraient à leur coût de production. Les agriculteurs préfèrent donc attendre, d’autant plus que le Real s’est nettement renforcé par rapport au dollar ces dernières semaines.

De leur côté, les égreneurs d’Afrique de l’Est préfèrent attendre que le prix minimum payable aux agriculteurs fixé avant de vendre la nouvelle récolte.

En Afrique de l’Ouest et aux Etats-Unis, les disponibilités sont de plus en plus limitées et se concentrent sur des cotons de qualités inférieures.

Etant donné le manque de disponibilités aux origines, le rebond actuel pourrait emmener l’échéance Juillet à tester les plus haut de 67 cents la livre à très court terme. Cependant, à ces niveaux de prix, les filateurs devraient disparaître aux achats. L’échéance Juillet devrait donc revenir vers son point d’équilibre de 63.50 cents la livre d’ici mi-mai.