Actualités Retour

Notre vision du marché coton - 12 juin 2015

Calme plat sur le marché du coton : l’activité physique tourne au ralenti. 

Côté demande, les filatures restent timides aux achats et profitent de stocks de cotons proposés par d’autres filatures.

En effet, plusieurs préfèrent revendre leurs cotons achetés plus tôt dans la saison pour éviter d’accroître des stocks de filés déjà conséquents comme en Indonésie ou au Pakistan.

D’autre part, les filateurs continuent de tabler sur une baisse des prix face aux décisions des gouvernements Indien et Chinois de mettre en vente tout ou partie de leurs stocks stratégiques.

En Inde, le gouvernement devrait même avoir à baisser ses prix afin d’accélérer le rythme de ventes et libérer l’espace avant l’arrivée de la nouvelle récolte.

La situation est toutefois différente en Chine, où le gouvernement a répété que les mesures prises pour diminuer ces stocks ne déstabiliseraient pas le marché.

L’annonce du « plan de vente » ces prochains jours devrait clarifier la stratégie mise en place.

Côté producteurs, les récoltes de l’hémisphère Nord sont largement engagées. Celles de l’hémisphère Sud sont, sur le point d’arriver, mais les producteurs attendent de meilleurs prix pour vendre… particulièrement au Brésil où ils ont déjà vendu près de la moitié de leur production.

A court terme, l’activité sur le marché international devrait donc rester réduite en attendant l’arrivée des récoltes brésiliennes puis de l’hémisphère nord. L’échéance Décembre devrait ainsi continuer d’évoluer entre 65 et 67 us cents la livre, pour ensuite être sous pression dès septembre.