Actualités Retour

Notre vision du marché coton - 05 février 2016

Grand écart de prix sur le marché du coton.

D’un côté, les rares filatures aux achats en cette période de Nouvel An Chinois revoient chaque jour leurs prix à la baisse.

D’un autre côté, les prix payés aux origines restent fermes voire augmentent ! Comment expliquer une telle décorrélation ?

Tout d’abord, les producteurs ont déjà vendu une bonne partie de leur récolte. Leurs disponibilités sont d’autant plus réduites qu’ils ne cessent de revoir à la baisse leurs productions. Certains craignent même de ne pouvoir honorer en totalité les engagements contractuels pris. Les producteurs n’hésitent donc pas à retenir leurs cotons si les prix proposés ne correspondent pas à leurs attentes. Il est donc désormais difficile d’envisager toute pression vendeuse aux origines d’ici l’arrivée de la récolte de l’Hémisphère Sud cet été.

Si aujourd’hui cet antagonisme entre les prix payés aux origines et à destination peut étonner, la fermeté des prix des égreneurs s’inscrit dans un marché déficitaire qui devrait conduire l’échéance Mai vers les 65 cents la livre au Printemps.