Actualités Retour

Notre vision du marché - 11 mai 2016

√ Azote: Un sentiment confirmé

La tendance qui se dessinait la semaine passée semble se confirmer, une faiblesse des prix de l’urée est à noter cette semaine. Les offres semblent peser sur le marché avec des quantités dans les mains des négociants qui cherchent encore preneurs. L’Egypte devrait reprendre sa production alors que l’Afrique du Nord a encore des stocks à vendre. De son côté la situation chinoise reste figée puisqu’en maintenant des prix élevés, les volumes aux ports ne diminuent pas.

L’Amérique Latine n’échappe pas à la règle avec une grosse production à écouler et peu de demande. Tous ces facteurs portent à croire que la baisse des prix pourrait encore durer.

 

√ Phosphate : une demande plutôt terne.

Seul le tender au Bengladesh est venu réveiller un marché largement atone. Aux Etats- Unis et en Europe la saison tire à sa fin et les producteurs n’auront d’autres choix que de réduire leur production si la demande ne retrouve pas des couleurs.

Dans l’attente d’une vague d’appel d’offres Indiens pour du DAP, le marché des phosphates reste au ralenti or peu d’arguments plaident en faveur d’un redressement des prix à court terme.

 

√ Potasse : faiblesse là encore.

La Potasse ne fait pas exception à la tendance plutôt morose du marché des engrais. Les prix offerts lors de récents tenders confirment cette tendance.

Par ailleurs les conditions météorologiques humides qui prévalent en aux États-Unis retardent les applications de fertilisants pour le moment, impactant la tendance du marché outre- Atlantique à la baisse.

Comme démontré dans le cadre du tender au Bengladesh cette semaine, les prix ont baissé et aucun facteur haussier pour le moment ne se profile à l’horizon.