Actualités Retour

Notre vision du marché - 21 juin 2016

√ Azote: stable, mais fragile.

Les prix sur la semaine écoulée restent plutôt stables dans la mesure ou les quantités disponibles pour le mois de juin ont toutes été vendues. Néanmoins on est en droit de s’attendre à une légère inflexion des cours de l’urée dans les semaines à venir durant lesquelles l’offre retrouvera toute son ampleur.

Sans pour autant en avoir la confirmation, l’Inde devrait relancer un nouveau tender prochainement, malgré des stocks encore importants. Le but étant de constituer des volumes tampons en prévision d’une très favorable mousson.

Ce débouché attractif ne va pas manquer de susciter l’intérêt de bon nombre de fournisseurs, et il y a fort à parier que dans un contexte très concurrentiel les prix offerts profitent aux acheteurs.

 

√ Phosphate : un marché indécis.

Du côté des producteurs, la plupart produisent à un rythme normal et sont complètement engagés sur le mois de juin. Le MAP Australien se vend à des niveaux plus élevés que les précédents et on estime que la demande devrait rester raisonnablement soutenue dans les semaines à venir. Quant aux Chinois, ils maintiennent leur niveau de prix stable.

Chez les consommateurs, la demande au Brésil semble reprendre timidement des couleurs, et l’Inde devrait également revenir au marché après la mousson.

√ Potasse : pas de direction claire.

Difficile de se faire une idée très claire sur le marché de la potasse.

Les semis de printemps aux Etats-Unis ont quasiment été tous effectués ce qui a pour conséquence directe de voir la demande disparaître avant que de nouveaux achats refassent leur apparition dans le courant de l’été. En revanche, plus au Sud, le Brésil continue de prendre des volumes importants.

C’est surtout de l’Inde et de la Chine que manque d’une direction ferme, leurs contrats n’ayant toujours pas été finalisés.