Actualités Retour

notre vision du marché - 9 septembre 2016

√ Azote : la production focalise toujours l’attention.

Pas de franche direction sur le marché de l’urée cette semaine. Les problèmes de production persistent en Ukraine créant une pénurie certaine. A ce facteur il faut ajouter des usines chinoises qui ne tournent qu’a 60% de leur capacité normale. Mais en contrepartie, cette baisse des volumes disponibles est dans une certaine mesure compensée par la reprise de production en Egypte.

Pour une vision à plus long terme, il est intéressant de garder à l’esprit que la Chine prévoit d’augmenter sensiblement sa production de charbon ce qui aura un impact positif certainement pas sur l’environnement, mais sur les couts de production de l’urée.

Sur le front de la demande, les acheteurs d’Amérique Latine sont présents même si beaucoup d’autres attendent une baisse des prix pour venir au marché. On s’attend également à ce que l’Inde annonce prochainement un nouvel appel d’offre qui pourrait porter sur 500'000 tonnes d’urée.

 

√ Phosphate : aucune vitalité.

C’est un sentiment assez déprimé qui prévaut actuellement sur le marché des phosphates. 

D’où que ce soit, la demande se fait rare, et s’il fallait relever un seul élément positif, c’est éventuellement du côté du Pakistan qu’il faudrait se tourner. Il semblerait que les acheteurs pakistanais achètent assez régulièrement des volumes de DAP à la Chine mais c’est le seul point dynamique que l’on peut trouver en ce moment. Pour mémoire les usines chinoises sont toujours à un rythme de production qui en dit long sur la tendance, soit 57% de leur production normale.

 

√ Potasse : raffermissement.

Il semblerait que les producteurs russes et biélorusses aient déjà vendu une grande partie de leurs volumes pour septembre, octobre et même novembre. Les producteurs canadiens indiquent quant à eux des prix à la hausse, reste à savoir si les acheteurs sont prêts à accepter cette hausse. Avec la saison des appels d’offres qui va débuter on devrait être rapidement fixé sur la tendance que pourrait prendre la courbe des prix.