Actualités Retour

Notre vision du marché engrais - lundi 17 octobre 2016

√ Azote : un raffermissement des prix pour le 4e trimestre ?

Le prix de l’urée s’est sensiblement raffermi ces dernières semaines, ce phénomène résultant principalement de ventes « short » que les traders cherchent encore à couvrir. 

Du côté des embarquements, tous les fournisseurs semblent être complets sur le mois d’octobre et les premières disponibilités ne se rencontrent qu’à partir du mois de novembre. Pourtant les lignes de production de la Mer Noire ont repris leur production ou sont en passe de le faire très prochainement.

Cette tendance sera-t-elle pérenne ? Fondamentalement la situation n’a pas réellement changé. S’il faut rester vigilent sur les derniers mois de l’année qui traditionnellement voient les prix s’apprécier, on est tenté de miser sur un retour à des niveaux légèrement inférieurs pour le début 2017. 

√ Phosphate : un maintien à des niveaux historiquement bas.

C’est une semaine extrêmement calme qui vient de se terminer et qui fait suite à une autre semaine tout aussi terne.  Seul le Pakistan continue à être actif et l’Australie pourrait commencer ses achats sous peu.  C’est ce qu’attend la Chine ou le marché à l’export souffre du peu de demande. L’ambiance sur le marché domestique n’est pas meilleure et les usines ont d’ores et déjà réduit leur production. 

Plus généralement le mois d’octobre et le début novembre sont complets et les premiers embarquements pour de nouvelles ventes ne seront possibles qu’après cette période. 

Les prix des phosphates se maintiennent donc à des niveaux historiquement bas, et la production globale excédentaire ne devrait pas cesser de peser sur les cours. 


√ Potasse : marché tendu.

La tendance évoquée les semaines précédentes se solidifie et les prix restent fermes. La raison première tient aux livraisons que sont en train de faire les producteurs, se retrouvant ainsi dans une position ou leurs ventes couvrent entièrement leur capacité d’embarquement jusqu’à la fin de l’année en cours. Ce phénomène se retrouve traduit par une certaine vigueur dans les prix.