Actualités Retour

Notre vision du marché engrais - mercredi 31 mai 2017

√ Azote : un sentiment malgré tout baissier 

                L’urée d’une manière générale reste sous pression. Bien sûr le tender indien de ces derniers jours a eu un petit effet supportif sur les prix mais de façon relative. En fait les achats pour ½ million de tonnes contre les 700'000 tonnes prévues initialement ne sont pas forcément un bon signal.

 A cela sont venues s’ajouter la couverture de positions « short » et la demande de l’Australie qui ont contribué à un léger rebond. A plus long terme, le marché s’attend à une vraie faiblesse dans les prix, entretenue par une demande en baisse et une production toujours plus importante. C’est le cas aux Etats Unis ou de nouveaux sites sont entrés en activité récemment. Les chinois à ces niveaux, ne peuvent rivaliser avec un coût de production élevé et se voient contraints de rester en dehors du jeu.

√ Phosphate : une hausse de la production mondiale qui pèse sur les prix.

De larges quantités de produits phosphatés devraient trouver preneur en Inde (DAP) et au Brésil (MAP) dans les semaines à venir. On parle d’environ 1,5millions de tonnes pour l’Inde, la saison de la mousson étant attendue normalement à la fin du mois de juin. Enfin il faut rajouter les 450'000 tonnes du tender au Bengladesh qui se termine aujourd’hui. Les offres remisent devraient donner une bonne indication du marché pour les semaines à venir. Néanmoins le sentiment général reste baissier avec des capacités de production à travers le monde qui sont en augmentation sensible. Prenons pour exemple l’Arabie Saoudite qui devrait rajouter 3 millions de tonnes a sa production d’ici la fin de l’année. Les marocains ont eux aussi prévu d’ouvrir d’ici la fin de l’année une nouvelle ligne de production, tout en augmentant en parallèle leur capacité d’export par des aménagements d’ordre logistique.  

Tout cela étant logiquement perçu dans le marché comme des éléments importants de baisse sur le moyen terme

√ Potasse : ça frémit !

Bien que les prix soient stables, L’Inde pourrait conclure son accord annuel pour la fourniture de potasse prochainement. C’est l’élément marquant qui pourrait donner une tendance au marché.