Actualités Retour

Notre vision du marché engrais - vendredi 16 juin 2017

√ Azote : Calme plat.

                Le scénario baissier que nous avons évoqué dans nos derniers rapports semble bel et bien se mettre en place. Cette semaine, aucune nouvelle vente notable n’a été enregistrée et si les producteurs ont encore des carnets de commande pleins sur le mois de juin, la situation pour les semaines suivantes est différente.

Si l’on s’arrête un peu sur l’urée en provenance de la Mer Noire et de la Baltique, on voit que les livraisons locales et régionales vont absorber la production du mois de juin mais déjà les prix FOB semblent s’infléchir. En fait une petite « guerre de position » s’est installée entre les producteurs et les acheteurs, les uns et les autres ayant des prétentions assez divergentes et chacun s’y tenant. Avec peu d’argument pour une résurgence de la demande, il y a fort à parier que le camp des fournisseurs se trouve rapidement en difficulté et que dans les jours à venir les prix de l’urée poursuivent la correction tout juste entamée.

√ Phosphate : un marché qui manque de support.

Semaine extrêmement calme pour la période couverte par ce rapport et logiquement les prix continuent à s’éroder.

L’Inde suscite l’intérêt de tous puisque c’est de là que la demande pourrait poindre dans les semaines à venir, la qualité de la mousson étant toujours qualifiée de : « bonne » par les analystes. Malgré tout, localement, les stocks de DAP sont suffisamment importants pour faire patienter les fournisseurs. D’autant plus que les possibles acheteurs se sont mis en retrait, attendant des clarifications de la part du gouvernement de New Delhi sur les subventions à venir sur les produits fertilisants.  On remarquera quand même que des achats de DAP ont été conclus cette semaine en provenance de la Chine à des prix moins élevés que les affaires précédentes.

Du côté de la production, on retrouve une certaine similitude avec l’urée. Les producteurs ont tout vendu pour juin mais pourraient bien devoir faire des concessions sur les prix pour les semaines à venir.

√ Potasse : négociations en cours

Les prix restent stables cette semaine, attendant les résultats des tractations qui sont en cours entre les principaux producteurs d’un côté et l’Inde et la Chine de l’autre.