Actualités Retour

Notre vision du marché engrais - mardi 18 juillet 2017

√ Azote : vers un rebond après la baisse ?

                Après une baisse des dernières semaines assez largement anticipée par l’ensemble des acteurs du marché, certains facteurs viennent maintenant offrir des possibilités d’inversion de la tendance.

Tout d’abord l’Inde a annoncé un nouvel appel d’offre d’urée. Au-delà du simple mécanisme engendré par la demande cela permettra aussi de trouver un débouché pour la production iranienne qui aurait pu inonder à bon compte d’autres marchés faute d’acheteurs. Autre élément qui joue sur le marché (en tout cas psychologiquement), ce sont les discussions au sujet de possibles importations chinoises même si pour l’heure aucune vente n’a été enregistrée alors que la saison touche à sa fin. Au Brésil, ce géant agricole reste sur-approvisionné mais malgré tout, les prix pourraient augmenter car les vendeurs offrent déjà à des niveaux plus élevés. Si la perspective sur le marché de l’urée ne reste pas fondamentalement haussière, ces nouveaux facteurs pourraient avoir un impact favorable à court terme pour les vendeurs.

√ Phosphate : aucune tendance claire.

Si le marché du DAP, FOB Afrique du nord a perdu environ 20 $ en 7 mois, les cours semblent s’être stabilisés depuis quelques temps. Cette semaine reste dans le ton : stable. Le demande émanant de l’Inde aurait pu être favorable mais les prix sont restés bas. La mousson localement continue et la demande devrait durer puisque les consommateurs retournent au marché. Les prix chinois sont sous pression en lien avec les cours mondiaux. Par ailleurs la production est volontairement limitée en raison de problèmes de pollution environnementale.

Sur le continent Africain, la Tunisie et le Maroc maintiennent leur production à un rythme normal, même si on parle de retard d’embarquement à Jorf Lasfar.

√ Potasse : les Russes « ouvrent le bal »

Après des semaines de reports et de négociations, vendeurs russes et acheteurs chinois ont enfin fixé le prix du contrat de MOP à 230 USD/T CFR pour la seconde moitié de 2017. C’est un prix supérieur de 11 $ par rapport aux prix précédent mais 20$ de moins que ce que voulaient les vendeurs. Cela aura pour mérite de donner un peu de clarté au marché et incitera les autres fournisseurs à finaliser leurs accords.