Actualités Retour

Notre vision du marché - lundi 26 février 2018

√ Azote : encore un peu de patience.

Ce tender indien que tout le monde attendait a finalement été publié, les offres sont à remettre pour le 27 février. Les prix ne sont donc pas encore connus mais l’effet de stimulus sur les prix n’est pas si évident mis à part une hausse de l’urée aux Etats-Unis. Tant que l’Inde ne confirmera pas son achat et que les niveaux de prix ne sont pas connus, il convient de rester prudent pour plusieurs raisons :

D’abord on sait que l’Iran sera le plus gros pourvoyeur sur cet appel d’offre et que les offres iraniennes mêmes sur d’autres marchés étaient assez compétitives. Le Brésil et l’Europe sont très calmes et la demande n’est pas vraiment au rendez-vous pour le moment. Enfin et surtout, il n’est pas garanti que l’Inde n’annulera pas son tender comme elle a pu le faire par le passé. C’est assez peu probable au regard des niveaux de stocks jugés très bas en Inde, mais des offres perçues comme trop élevées pourraient aboutir à pareille conséquence.

On peut donc dire que le sentiment haussier prévaut mais la semaine prochaine sera décisive pour assoir une tendance claire sur les prix de l’urée.

√ Phosphate : un marché vigoureux.

L’inde a aussi été le centre des attentions avec plusieurs tenders pour du phosphate, soit directement (DAP), soit indirectement (NPK). Toujours est-il que le marché déjà soutenu, trouve une justification à une hausse supplémentaire des prix. C’est entre autres le cas de l’Arabie Saoudite qui a augmenté ses prix de 10$ cette semaine. D’autant plus que la demande est vigoureuse de la part du Brésil et de l’argentine. Aux USA, la même ambiance haussière semble régner avec des prix en augmentation à la fois sur le marché domestique mais aussi à l’export, principalement sur l’Argentine.

C’est donc une impression de fermeté qui perdure sur le marché des phosphates.

√ Potasse : la hausse marque une pause.

Le marché de la potasse se raffermit un peu chaque mois depuis un certain temps, et si les prix restent stables ils n’ont pas vraiment monté cette semaine. La rafale de demande de la semaine passée s’est tarie et de gros volumes de tender indien ont été annulés. C’est donc une tendance plus mitigée qui caractérise la semaine écoulée.