Actualités Retour

Notre vision du marché Coton - vendredi 23 mars 2018

Cette semaine fut jalonnée d'événements qui ont forcé le trade à garder les yeux grands ouverts. Comme chaque année, la Chine a débuté les ventes de ses stocks stratégiques. La Fed a annoncé une hausse de 0,25% du taux directeur aux Etats-Unis. Donald Trump, soutenue par une large approbation populaire,  poursuit dans sa rhétorique protectionniste et le rapport d'exportation des ventes U.S. a été retardé jusqu'à vendredi, en raison de la neige à Washington. Ce dernier ne devrait pas être aussi important que le précédent.

Sur le marché physique, nous continuons de surveiller de près l'Inde. Il y a de plus en plus de rapports sur la détérioration de la qualité de la récolte indienne. Si la qualité continue d'être un problème, les usines vont finir par chercher une solution alternative. Avec une telle disparité entre le prix indien et les autres cotons du monde, nous avons la sensation que quelque chose se prépare. Du côté des acteurs du marché indien, il semble y avoir le sentiment que les arrivées pourraient se fatiguer dans un avenir proche. Si cela devait arriver, les prix indiens augmenteraient et l’Inde retournerait à l’importation.

La Chine a commencé à vendre sa réserve stratégique, avec un stock estimé à 5,2 millions de tonnes. Les ventes ont démarré sur des chapeaux de roue, puis ont diminué à mesure que la semaine progressait. Mercredi, seulement 50% des quantités offertes ont été achetées. Cela semble dû au fait que les commerçants conservent des stocks importants et qu'il y a encore des offres de la récolte 17/18 en circulation. Aussi, des rumeurs circulent sur un possible retour de la Chine à l’importation d’ici le mois d’août, une fois les ventes de la réserve d'état terminées. Cependant, si les ventes des réserves continuent dans cette direction, les stocks de fin de saison risquent d’être plus importants. Une chose est certaine, le rythme des ventes de la réserve dictera la direction de la politique du gouvernement.

Donald Trump à signé ce jeudi un mémorandum sur la mise en place de droits de douane sur les produits chinois et une limitation de l'activité d'investissement du pays aux Etats-Unis. Les Chinois ont promis des représailles en disant qu'ils "n'avaient pas peur d'une guerre commerciale avec les Etats-Unis." Des rapports suggèrent qu'ils pourraient imposer des taxes sur les produits agricoles américains. Cette incertitude n'est jamais bonne pour l'économie mondiale et pourrait effrayer les investisseurs détenant actuellement des positions longues sur le marché du coton. De plus, si les Chinois ripostent en imposant des prélèvements sur le coton américain, alors nous pouvons nous attendre à une sérieuse correction du marché du coton, mais il reste encore beaucoup à faire.

Ce jeudi, la parité EUR/USD s'est rapprochée de 1,2300 après la baisse du dollar suite à la réunion de la Fed. Dans l'ensemble, le trade a été déçu par le discours «conservateur» de Jérôme Powell. Le communiqué du FOMC fait état de solides performances économiques aux États-Unis et d’une inflation demeurant stable à 1,8%. Le dollar combat donc une bataille sur deux fronts. Le soutien de la Fed devrait continuer par l'augmentation des taux d'intérêt, rendant le billet vert plus attractif. Cependant, le président américain continue de mener une guerre commerciale, ce qui génère une grande instabilité et devrait sans aucun doute affaiblir le dollar.

Les fondamentaux du marché du coton n'ont pas changé. Les filateurs ont encore besoin de fixer leurs contrats, et le temps presse ! Les spéculateurs restent haussiers et la demande semble être toujours focalisée sur le coton U.S. Nous estimons que le marché devrait évoluer dans une fourchette comprise entre 81 et 84 c / lb