Actualités Retour

Notre vision du marche Coton - Vendredi 20 Avril 2018 -

Cette semaine, le coton s’est légèrement replié affichant un plus bas de la semaine à 81.97 usc/lb, et devrait poursuivre son évolution autour des 82.50 usc/lb. Nous rapportons toujours peu d’intérêts à destination, les idées de prix sont restées en dessous du trade. Le bras de fer se poursuit et personne ne sait encore qui cèdera le premier. Mais que signifie vraiment cette situation ?

 

Il semblerait que les acteurs du marché préfèrent différer leurs décisions dans l’attente qu’un ou plusieurs évènements se précisent, mais lesquelles ?  Tout d’abord, nous avons toujours le risque de guerre commerciale sino-américaine. Les marchés ont repris des couleurs depuis que le ton s’est adouci. Mais cela ne veut pas dire que la hache de guerre soit enterrée pour autant. Les USA sont actuellement rentrés dans une période de consultation, dans le but de prendre une décision définitive.

Plus récemment, il y a une dégradation des relations entre Donald Trump et Vladimir Poutine sur la situation Syrienne. La véhémence du ton entre les deux plus importants producteurs de pétrole brut, pourrait pousser à la hausse le prix du WTI et ainsi supporter l’ensemble des matières premières. La situation n’est pas idéale, mais force est de constater que nous n’avons observé, jusqu’à aujourd’hui aucun mouvement de liquidation. Les acteurs du marché semblent donc être confiants en l’apaisement des tensions internationales, mais l’aversion au risque demeure tout de même.

 

En Inde, le marché physique est au repos et le coton WAF reste à environ 10 cents au-dessus du Shankar-6. Les filateurs sont couverts jusqu’à mi-juin en moyenne, soit des stocks plutôt maigres si l’on considère la fin de récolte indienne et des hauts grades et soies longues de plus en plus difficiles à trouver. L’Inde serait-elle sur le point de retourner à l’importation ?

Bien que les idées de prix des filateurs se soient rapprochées du négoce, un retour à l’importation nous semble encore délicat. Certes, un affaiblissement de New York pourrait être nécessaire pour relancer la demande. Mais du côté de la roupie, la menace d’une nouvelle dépréciation aurait pour conséquence immédiate une contraction des importations. Nous resterons donc attentifs au mouvement de la monnaie indienne et du prix du Shankar-6.

A l’instar du marché physique, le marché à terme s’est montré calme depuis la volatilité importante en début de mois. Ce peu d’activité force les investisseurs à s’interroger. Du côté des stocks, nous savons que ceux livrables contre les contrats de l’ICE sont au plus bas. Au niveau des intérêts ouverts, les quantités de contrats On-call encore non fixées sont importantes. Le spectre de la sécheresse au Texas est omniprésent et il n’y a que peu d’amélioration pour le moment. Manifestement, on ne peut pas dire que ces constatations soient très baissières. Mais en même temps, qu’est-ce qui justifie un tel manque d’activités ? Serait-ce les incertitudes dont nous parlions plus haut ? Ou simplement une carence d’intérêt ? La question reste en suspens…

 

Peu d’activités sur l'euro / USD cette semaine, cependant les investisseurs attendent un renforcement du dollar à court terme. L'accord TPP semble être de nouveau sur la table pour les États-Unis, un signe positif pour le dollar. Les permis de construire et les statistiques du logement ont augmenté aux États-Unis, montrant une croissance dans le secteur. Nous notons également les dernières rencontres entre Donald Trump et le premier ministre japonais ; et bientôt le président nord-coréen. Tout ceci est positif pour la réconciliation commerciale et haussier pour le billet vert.

 

Du côté de la zone euro, le sentiment économique allemand (ZEW) a plongé pour la première fois cette année. Un nouveau signe inquiétant alors que l’économie américaine semble se maintenir.

Mettant de côté les stress du commerce international, nous pensons que le marché devrait rester calme à court terme, puis retourner à la hausse avec le retour de l’Inde à l’importation. Dans ce contexte, nous pensons que le prix du coton de l’ICE devrait s’orienter à la hausse à court terme.

This week cotton has again moved sideways, seeing a low of 81.97 c/lb with prices expected to hover around the 82.50 c/lb level in the short term. The physical market remains unchanged with slim demand for the WAF growths. The standoff remains between the merchants and buyers, with neither willing to break their buying/selling levels for the time being. What does all this hold for the market?

 

It seems that the trade are waiting for some news to really shape the direction of the market, and this week has been one lacking in any real notable announcements. The risk of the USA and China trade war remains, though really this has been put on the back burner until we hear from the USA as what they plan to do regarding their next step. The USDA export report was again strong, though it did very little to move the market up like it perhaps should have.

 

More recently, the relationship between Trump and Putin has continued to sour over the situation in Syria. The worsening relations between the two largest producers of crude oil have pushed up the price of the oil and is thus supportive to commodities in general. That said, the situation in Syria is unclear and until the US and Russia can appease each other, no doubt the market will remain in a risk off position. A situation to watch, and one that could especially scare the speculators and their long positions in cotton.

 

India remains a dormant volcano, and we feel they need to return to the market soon to absorb some of the surplus cotton that is currently on the water without a home. Currently the Shankar 6 is around 10 c/lb cheaper than WAF style cottons. Spinners in India are covered until June, and high grade longer staple cotton is proving more and more difficult to find in India.

Even if there was a narrowing gap between local Indian prices and International prices, we still can’t be sure that India would return to import. The Rupee has depreciated further this week which has made any imports more expensive. We should therefore continue to watch the local currency which is dictated to by the price of crude oil.

 

The futures market has remained relatively calm since the high volatility we experienced at the beginning of the month. In the US, cotton deliverable against ICE contracts is at its lowest level for some time as stocks tighten and unfixed on call sales remain significant. The drought has continued in Texas, though there is talk of some possible rain this weekend there.

 

Little action reported in the Euro/USD this week though indications are pointing to what could be a strengthening dollar in the near term. The TPP deal appears to be back on the table for the US, a positive sign for the dollar. Building permits and housing statistics were up in the US, showing growth in the housing sector. The meeting between Kim Jong-Un and Donald Trump seems more and more likely and Donald Trump had what appeared to be fruitful meetings with the Japanese Prime Minister. All this is positive for US trade reconciliation and positive for the dollar.

 

Meanwhile, German ZEW Economic Sentiment plunged to negative territory for the first time this year, indicating a downturn. Hard data has also fallen short of expectations in the past few weeks. All in all, there are more and more worrying signs about the euro-zone while the US economy looks steady.

 

Putting aside and trade war fears, we don’t really see the market see sawing aggressively in either direction for the short term, with a chance of a slight upturn in prices if India was to start importing. One market analyst this week spoke about the worrying on call unfixed sales position saying ‘This week, the On-Call report is a bit startling and leaves me wondering if it might rekindle bull’s interest in our lethargic market.’  Could this lead to some upside momentum perhaps