Actualités Retour

Notre vision du marché Coton - 21 décembre 2018


Le marché a fortement chuté cette semaine. Le contrat ICE échéance mars se négocie autour des 75.00 usc/lb, son plus bas niveau depuis janvier 2018.


En dépit d'un rapport positif des exportations aux États-Unis, le marché a fortement chuté. Problèmes macroéconomiques ? On notera la faiblesse des marchés financiers, la hausse des taux d’intérêt de la Fed, la fermeture du gouvernement américain, le Brexit et le ralentissement de l’économie chinoise. La situation mondiale est toujours noyée d’incertitude et cela pèse sur le marché du coton.


La demande s’est améliorée, on remarque que certains filateurs cherchent à tirer parti de la faiblesse du marché. La roupie indienne s’est appréciée, rendant plus attractifs les prix des importations en Inde. Le Vietnam et le Bangladesh semblent également s’être réveillés, néanmoins les prix offerts à la vente et à l’achat restent toujours très éloignés. Le coton américain, se situant à des niveaux de base relativement bon marché, se révèle très populaire en Indonésie et au Pakistan. La demande pour la nouvelle récolte WAF a été stable mais peu encourageante.



L'euro s'est renforcé grâce à l'amélioration des ventes au détail dans la zone euro, mais aussi avec l’accord entre le gouvernement italien et la Commission européenne sur le budget 2019. Ce mercredi, la banque fédérale a poursuivi son programme de resserrement budgétaire en rehaussant son taux directeur. Beaucoup d’investisseurs craignent encore les possibles effets néfastes de cette politique dans ce contexte de ralentissement et d’incertitude.



Nous sommes maintenant sortis de la fourchette des 77 à 80 où nous pensions être installés. L’actualité sur le marché coton reste inchangée et nous restons donc à la merci des marchés financiers. Quand bien même il aurait une annonce positive concernant la guerre commerciale, nous ne pensons que cela sauverait ce qui semble être une économie affaiblie. Nous terminons par une citation de Sir John Templeton: «Les quatre mots les plus dangereux en matière d’investissement sont : Cette fois, c’est différent.».






The market fell sharply this week.  March is now trading at the 75 level, its lowest since January 2018.



Despite a positive US sales export report the market fell dramatically. Macroeconomic issues including weak financial markets, Fed increasing interest rates, the US government lockdown, Brexit, and a slowing Chinese economy. It’s a long and exhaustive list, but the world picture continues to look bleak and this weighs on the cotton market.



Demand has improved as mill’s look to take advantage of the weaker market.  The Indian rupee has appreciated allowing for some fresh import enquiry there. Vietnam and Bangladesh seem also to be waking up with enquiries, though the bid offer spread seems quite far apart for now. US cotton is proving popular in Indonesia and Pakistan with the SLM styles going at relatively cheap basis levels. Demand for the WAF new crop has been steady but not brilliant.


The Euro strengthened with improved Eurozone retail data and with a technical agreement between the Italian government and the European Commission on the 2019 budget. The Euro was further boosted by the US Fed increasing interest rates on Wednesday, technically the dollar should strengthen on this news, however in a very unpredictable period we saw the inverse. The feeling was that the Fed fears a slowing economy by hiking the rates in 2019, and this spooked investors as the potential of a global recession hovers over.



We have now broken out of the 77 to 80 range we believed we were settled in. Cotton news remains unchanged and we are therefore at the behest of the financial markets. Perhaps not even a settlement on the trade war would save what appears to be a globally weakening economy. We end with a quote from Sir John Templeton ‘The four most dangerous words in investing are, ‘this time it’s different.’


 


Have a good weekend!